Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

UNE HIERARCHIE RESPECTEE05/02/2019

Après trois semaines d'interruption , le RCAV se déplaçait à Blagnac pour le compte de la seizième journée de Fédérale 1.

C'était un match au sommet, le second contre le troisième. Une faible assistance dans les tribunes (environ 200 spectateurs) et très peu de supporters Jaune & Bleu avaient fait le déplacemnet.

Depuis le début de la saison, Blagnac caracole en tête, à distance proche du lièvre VRDR.

Après un début de saison difficile, le RCAV s'est invité sur le podium à la faveur de la première journée des matchs retour et du dernier match de l'année 2018.

Une troisième place que notre équipe est allée conforter lors du déplacement à Narbonne au terme d'un match maîtrisé de bout en bout se soldant par une magnifique victoire.

Une nouvelle confirmation a eu lieu le dimanche suivant au terme d'une prestation très aboutie se traduisant par un cinglant 57 à 17 face à Céret à Dugradus.

 

Un horizon nouveau s'ouvrait pour notre cher RCAV. Sur notre bonne lancée, on espérait une confrontation équilibrée. C'était, pour nous, une façon de se tester, de se jauger face à un adversaire qui a montré une belle constance et qui compte treize points d'avance au classement général avant le match. Une occasion aussi de conforter notre troisième place.

 

Le RCAV réalise une belle entame mais la concrétisation fait défaut. La pénalité qui aurait pu nous permettre d'ouvrir le tableau d'affichage est repoussée par le poteau.

Sur le retour, les Blagnacais vont à dame et ajoute cinq minutes plus tard une pénalité.
Au bout de moins d'un quart d'heure, ils mènent 10 à 0.

Le RCAV réplique mais une nouvelle pénalité est loupée.

Finalement, nous ouvrirons notre compteur à la demi-heure de jeu sur une nouvelle pénalité. 10 à 3.

Ce sera de courte durée. Cinq minutes plus tard, Blagnac ajoute un essai non transformé suivi juste à la fin de la première mi-temps par une pénalité. 18 à 3 à la pause.
Ce score est plutôt sévère au vu de la physionomie de ce premier acte. Notre mêlée s'est montrée stable, notre touche dominatrice et on loupe une belle occasion d'essai. Notre charnière a bien du mal.

 

Blagnac attaque la deuxième mi-temps pied au plancher. Les Haut-Garronnais campent dans notre camp. On craque et on prend un essai non transformé. 23 à 3.

Le score est lourd et il va encore s'amplifier.

Turn-over dans notre première ligne. On recule. La sanction vient sous la forme d'un essai de pénalité à cinq minutes de la fin. 30 à 3. Le bonus offensif est acquit pour Blagnac.

Tricoit rentre et va donner de l'impulsivité.

Le RCAV a alors une réaction d'orgueil et va marquer deux essais dans le temps restant à jouer.
Le premier par Gaune suite à une péanl'touche gagnée qui nous permet d'aller aplatir. Il ne sera pas transformé. 30 à 8.
Le second par Pécheux au terme d'une belle percée et d'un bon soutien . Il sera transformé. 30 à 15.

Ces deux essais réduisent l'ampleur du score. Le dernier prive Blagnac du bonus offensif.

 

La hiérarchie du classement a été respectée.

Le RCAV s'est montré un peu insipide avec des fautes et des maladresses. Il va falloir se remettre au travail.

Il nous a manqué quelque chose de partout pour rivaliser avec Blagnac.

Plusieurs absences de joueurs ont imposé un remaniement de l'équipe et notamment au niveau des lignes arrières qui s'étaient montrées très conquérantes et incisives depuis trois matchs. Nous semblions avoir trouver la bonne formule qu'il a été impossible de reconduire.

 

Nous espérons le retour de ces joueurs pour retrouver de l'allant et pour repartir du bon pied.

Notre programme va être chargé à commencer par la réception de Castanet Tolossan à Dugradus le 17 février. Nous y reviendrons.

Le RCAV conserve la troisième place de la poule 3 avec seulement deux points d'avance sur Nîmes (à qui nous rendrons visite le 1er mars devant les caméras de la chaine L'Equipe) et quatre sur Narbonne.

Il faut nous activer pour conserver cette troisième place.

 

ALLEZ RCAV

 

ALLEZ LES JAUNE & BLEU

 

Le poète Jaune & Bleu

 

Source photo :  Dépêche Du Midi, Michel Viala

ankara cocuk endokrin ankara cocuk endokrinoloji doktorlari