Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

Retour sur la saison écoulée07/05/2017

Une saison qui nous laisse sur la faim...

 

La saison 2016/2017 nous laisse sur la faim comme le dernier match de l'année qui s'est déroulé à Dugradus. C'est une évidence largement partagée par le peuple Jaune & Bleu.

Une saison qui s'annonçait pleine d'espoir.

Le RCAV, comme d'autres nombreux, réclamait à corps et à cris depuis des années la venue d'une poule intermédiaire entre la Fédérale 1 et la Pro D2 que nous avions fréquenté jadis. Cette poule a vu le jour au début du mois de juillet 2016 sous la forme de la poule Élite. Deuxième aubaine pour nous : nous en faisions partie, renouant ainsi d'une certaine façon avec un passé glorieux.

Pour bien commencer cette nouvelle saison porteuse de plein d'espoir, nous avions rendez-vous au stade de Dugradus pour la présentation des équipes lors d'une belle soirée d'été en ce premier samedi de septembre. Une première au RCAV ! Ce jour-là, le manager général du club fixait un objectif ambitieux : la place de 6ème à la fin de la saison, voire 5éme nous permettant de jouer les phases finales.

Une semaine après, l'alchimie avait pris et nous infligions une sacrée correction au nouveau club drômois avec un bonus offensif à la clef nous conférant la place de premier leader de la poule Élite. Mais, les choses ont commencé de se gâter dès le mois d'octobre. Sur notre pré, nous n'avons pas pu vaincre Limoges en lui concédant une défaite au fil du poteau. Un mois après, nous récidivions la contre-performance face à Chambéry que nous avions toujours dominé à Dugradus et qui nous a infligé une véritable humiliation.

L'an neuf nous a apporté un souffle nouveau donnant une véritable impulsion à toute l'équipe avec notre pack légendaire qui a commencé de se retrouver petit à petit, comme si en 2016 nous avions oublié nos valeurs et en première lieu celle du travail bien fait. Une valeur cardinale de l'Ardèche que nous semblions avoir négligée pendant trop de temps. Il était temps mais un peu tard et malgré tout notre allant nous n'avons pas pu refaire tout le retard accumulé pendant plusieurs semaines. Pourtant une fois de plus, les dieux du rugby ont volé à notre secours. En effet, trois clubs prétendant aux phases finales ont été recalés pour pouvoir prétendre jouer celles-ci. Il s'agit de Limoges mais surtout de Auch et Tarbes, deux clubs ambitieux pour la montée en Pro D2.

Pourtant, nous avons aussi su faire ce qu'il fallait sur le terrain à plusieurs reprises en 2017 : en battant Tarbes à domicile, en allant gagner à Limoges, en étrillant Nevers une semaine après à Dugradus et en allant glaner un précieux succès à Auch. Nous marchions sur l'eau !
Mais, nous n'avons pas pu venir à bout de Chambéry sur son pré dans un match capital pour le final d'élite, un match qui était à notre portée. L'étoile des neiges s'est envolée. Nous avons aussi baissé pavillon face à Bourg-en-Bresse pour la clôture de la saison à Dugradus.

Ainsi, nous avons laissé échapper la dernière place qualificative pour les phases finales. Une place qui était devenue à notre portée avec les forfaits administratifs des trois équipes déjà citées. Une place que nous avons abandonnée à Chambéry et en particulier lors des deux défaites subies lors des deux confrontations directes. Quand on voit ce que fait Chambéry en phase finale, on peut nourrir des regrets bien légitimes !

Chambéry, le champion de Fédérale 1 de 2016 ne s'est pas fait prier et a saisi sa chance avec notre complicité. Ainsi, Chambéry a su mériter sa qualification et s'est montré à la hauteur d'un travail continu et soutenu toute la saison qui lui a permis de coiffer Bourg-en-Bresse sur le poteau et qui va lui permettre de disputer la deuxième place de montée en Pro D2 lors de la finale d'accession en deux matchs aller retour. Voilà un très beau travail de l'équipe Savoyarde qui avait loupé le coach de peu, il y a deux ans, face à Aix-en-Provence. Un travail méritoire et qui paie sur le long terme. Un travail dont nous pourrions nous inspirer en Ardèche plutôt que ce fonctionnement cyclique que nous venons de connaître lors des deux dernières saisons. En 2015/2016, nous avions très bien démarré pour nous effilocher à partir de janvier. En 2016 /2017, nous avons joué au lièvre et à la tortue en nous inspirant de la fable de La Fontaine mais nous n'avons jamais pu rattraper la tortue partie bien avant nous. Le final du début 2017 ne peut masquer à lui tout seul un automne 2016 bien terne.

En cette fin de saison, il me semble indispensable de rappeler ces quelques évidences afin de nous permettre de repartir du bon pied pour la nouvelle saison et de nous inscrire dans la continuité !

Nous reviendrons prochainement sur ce devenir que nous appelons de tous nos vœux et à la hauteur de nos ambitions de bien figurer dans la poule tant désirée.

ALLEZ RCAV

ALLEZ LES JAUNE & BLEU

Le poète Jaune & Bleu