Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

Merci Christiane !17/06/2017

L'ETOILE DU RUGBY

 

L'étoile du rugby brille dans le cœur de ceux ou de celles qui sont touchés par la grâce du ballon ovale et des valeurs qu'il véhicule si intensément et profondément. Elle brille aussi intensément et régulièrement que l'étoile du berger brille dans le ciel. On peut observer celle-ci souvent dans nos ciels clairs d'Ardèche. On la cherche. Elle devient un repère dans la nuit.

Dans cette galaxie des étoiles, on peut parfois y rencontrer l'étoile des neiges. Cet étoile magique qui met sur le même chemin deux êtres qui s'ignoraient jusqu'à cet instant fabuleux de la rencontre. Elle va les unir dans l'Amour et leur permettre de tracer le merveilleux sillon de leur nouvelle vie.

Cette étoile des neiges fût, pour Gilles, dans la vision d'une longue chevelure brune qui se découpait sous les jolies voûtes d'une discothèque d'un très beau village du bord d'Ardèche blotti entre la rivière et la masse imposante du rocher et du château. Juste au sud d'Aubenas.
C'était lors d'une troisième mi-temps dont Gilles se souvient comme si c'était hier. Il avait vingt ans et occupait depuis deux saisons le poste de talonneur du RCAV. Ce soir-là, cette fille qu'il avait déjà repérée depuis longtemps l'avait subjuguée. Il est tombé sous le charme de cette magnifique chevelure brune qui l'émerveille encore aujourd'hui. Ce fût le premier contact, le premier slow et le talonneur pugnace, rude au combat se montrait tout en douceur, en tendresse, en romantisme pour sa belle et cet amour naissant.

La belle s'appelait Christiane. Elle avait débarqué quelques années plus tôt à Aubenas pour y trouver du travail. Elle avait quitté l'océan et cette magnifique ville et port de La Rochelle qui s'ouvre sur les Amériques. Son titre de « Porte océane » invite à l'évasion et à l'aventure. Bien protégée des tempêtes par la « barrière » des îles de Ré, d'Oléron et d'Aix, cette cité millénaire est dotée d'un riche patrimoine historique et urbain. Une douceur de vivre, un havre de paix, une ville agréable à vivre. Tout invite à y rester. Pourtant, Christiane a tout quitté pour venir s'installer à Aubenas. Il était écrit à quelque part que Gilles l'attendait. La Rochelle dont le club est devenu cette année l'étoile très brillante du rugby Français.

Malgré tout ce qui peut attirer ou retenir à La Rochelle, Christiane est tout de suite tombée amoureuse de l'Ardèche dès qu'elle a franchi le col de La Chavade pour rejoindre la capitale de l'Ardèche Méridionale. La montagne avait remplacé la mer ou plutôt l'océan. La magie Ardéchoise a opéré immédiatement et elle opère toujours à plein. Finalement, les deux amoureux se sont trouvés et retrouvés. Ils ont embarqué sur le fameux canoë qui leur a permis de voguer sur les eaux de l'Ardèche et de la Vie. Deux enfants sont nés de leur union célébrée en décembre 1983 : Robin, en 1984 et Teddy, en 1991.

Le papa Gilles avait été dans sa jeunesse un footeux contrarié au club de Saint Privat. Il est venu au rugby à l'age de 13 ans. Il ne l'a plus quitté. D'abord, comme joueur jusqu'en 1993, puis comme entraîneur jusqu'en 1998. Vingt cinq ans d'une Vie donnée au RCAV. Cela crée des liens forts. La maman Christiane s'intéressait peu ou pas du tout aux choses du rugby. Mais quand les enfants ont eu six ans, ils sont allés tout droit jouer à l'école de rugby du RCAV. Robin a commencé en 1990 et y a joué sans discontinuer jusqu'en 2015, puis il a poursuivi à Villeneuve de Berg. Une carrière de 25 ans au RCAV comme son papa. Teddy lui a emboîté le pas dès ses six ans en 1997 pour une dizaine d'année.

La Maman Christiane a donc conduit ses enfants à l'école de rugby pour leur permettre de développer leur passion insufflée par leur papa. Par ce biais, elle s'est impliquée petit à petit dans l'accompagnement des enfants et dans l'encadrement des jeunes. Elle a ressenti le besoin de s'occuper des enfants. En 1997, quand Teddy est à son tour venu au rugby, Christiane a pris la responsabilité de l'école de rugby où il y avait tant à faire. Il y a eu alors rencontre entre deux besoins pour une belle synergie.

L'école de rugby accueille les enfants de 6 à 12 ans et sa responsabilité est très vaste pour :

- accueillir les parents,

- s'occuper des inscriptions,

- gérer les licences,

- synchroniser toutes les catégories de 6 à 12 ans,

- gérer tous les entraînements, tous les tournois, les déplacements, les goûters, l'encadrement, etc...

La liste est longue et non limitative. 120 à 150 enfants fréquentent l'école et une douzaine d'éducateurs interviennent pour les encadrer

Il y a trois éducateurs par catégorie. Deux entraînements par semaine. L'école rencontre beaucoup de difficulté pour trouver des éducateurs. Nous lançons ici un appel aux bénévoles potentiels. Les compétitions sont des tournois (environ deux par mois). L'école commence début septembre et se finit fin juin qui voit la sortie de fin d'année. L'école met le pied à l'étrier aux jeunes pour rentrer dans le monde du rugby. Tout ce travail relève du bénévolat.
Christiane a assumé cette responsabilité pendant vingt ans. C'est ENORME et FORMIDABLE.

Elle a offert beaucoup de son temps, de son énergie et de sa passion pour les jeunes.
Des jeunes qui lui rendent bien. C'est SA RECONNAISSANCE à elle. Elle a vu passer à l'école des jeunes qui sont devenus maintenant de très grands joueurs. Quand ils reviennent à Aubenas, ils viennent toujours la voir pour lui témoigner leurs remerciements pour ce qu'elle leur a apporté. C'est pour elle beaucoup d'émotions.

Tous les projets sont auto-financés par la buvette de l'école de rugby et le Tournoi de la Châtaigne. L'école équipe en tenue les jeunes et les éducateurs. Elle est un club de rugby à elle toute seule. La personnalité de Christiane crée un effet boule de neige qui suscite des bénévoles. Elle fédère les bénévoles et les énergies. Aujourd'hui, la page se tourne et un challenge est à relever pour prendre la suite. La Rochelaise a mis un terme à cette responsabilité. Elle continuera de rester en Ardèche dont elle est tombée amoureuse dès son arrivée. Aujourd'hui, l' Ardèche coule dans ses veines.

Christiane s'en va et les mots me manquent pour lui témoigner toute la reconnaissance de tout le rugby Albenassien, de tout le public, de tous les parents, de tous les enfants, de tout un club. Elle est pour nous tous, L'ETOILE DU RUGBY qui a accompagné des générations et des générations de joueurs de tout un club et qui continuera de briller dans le ciel Jaune & Bleu.

Un repos bien mérité se dessine pour Christiane dans une famille touchée par la grâce du ballon ovale. Christiane a rencontré dans ce monde du rugby des valeurs qui lui vont bien : L'HUMAIN et l'accompagnement des JEUNES.
Pour clore ce fabuleux chapitre et en ouvrir un autre tout aussi merveilleux, un voyage au pays du rugby serait le bienvenu. Il pourrait passer par Montauban, mais aussi par Brive et surtout par La Rochelle, là où Christiane a vu le jour. Que d'émotion ! La Rochelle qui porte très haut, cette année, la passion du rugby avec un budget bien modeste, le 12ème de Top 14. Cette ville montre et démontre, comme Christiane l'a fait pendant vingt à Aubenas, qu'avec peu on peut faire beaucoup !

BRAVO Christiane et UN IMMENSE MERCI !!!

 

Bernard DIVOL