Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

LA PASSION DE L'ARDECHE20/12/2017

L'Ardèche est une terre de passion.

La passion de l'Ardèche vous prend très tôt dans la vie, dès votre plus jeune âge. On la sent à peine venir. Elle vous surprend sans qu'on en est conscience. Elle s'insuffle, s'installe en vous et c'est plus tard qu'on s'en aperçoit, qu'on la ressent. Plus on avance dans la vie, plus elle vous envahit.

J'ai eu la chance de rencontrer un homme passionné qui a bien voulu me confier ce profond ancrage qu'il éprouve pour notre beau département qui est comme un pays.
Cet homme, c'est Christian Manent, le Président du Club de Rugby Aubenas Vals.

Pourtant, Christian a vu le jour dans un autre département, le Vaucluse à Carpentras.

Ses parents ont émigré en 1946 vers une terre plus propice. La ferme des grands parents de Christian au Monteil sur la commune de Chazeaux était trop petite pour garder les sept enfants de la famille dont le papa de Christian était l'ainé.
Il s'est retrouvé à Carpentras comme métayer dans une ferme comptant dix employés où l'activité principale était le maraichage.

Mais trois ans plus tard, la maladie a rattrapé son papa. Il a fallu abandonner la terre une deuxième fois. C'est alors le retour en Ardèche. Christian a deux ans.

Ses parents achètent une épicerie à Labégude. La formidable aventure familiale commence donc en novembre 1949 dans cette grande rue où il y a cinq épiceries sur 200 mètres.

Christian grandit dans cet univers très animé où la rue, la route voient défiler les voitures et les camions, où l'activité est très intense. Une route animée mais très dangereuse et même mortelle. Chacun se souvient.

Christian partage son temps entre Labégude et la ferme familiale des grands parents où il va passer les vacances. Quand il est un peu plus grand, il garde les chèvres.

Il se retrouve dans la campagne, dans la nature qu'il aime tant. Pourtant le soir venu il faut rentrer, ni trop tôt, ni trop tard. N'ayant pas de montre (celle-ci viendra plus tard à la communion solennelle, comme pour tous les enfants), il se repère au soleil et un arbre lui sert de cadran solaire. Garder les chèvres est très instructif. On apprend beaucoup ainsi. C'est extraordinaire pour lui d'avoir eu la chance de garder les chèvres.

La deuxième école de la vie viendra de Labégude, une vie très animée, très intense dans un village très commerçant. Il garde un souvenir impérissable de cette ambiance villageoise de l'époque où il a beaucoup appris. Il se rappelle ces camions italiens qui venaient chercher du bois sur le plateau et qui s'arrêtaient à l'épicerie familiale. On faisait des échanges. D'autres échanges existaient aussi localement et faisaient partie du mode de vie de l'époque.

L'activité commerçante se développe et ses parents ouvrent une deuxième épicerie à Labégude et une autre à Aubenas. L'entreprise s'équipe de cinq camions pour faire les tournées dans les campagnes (autour de Vals et Ucel).
On s'approvisionne à la CODEBA.
Christian met très tôt la main à la patte et se retrouve à la caisse du magasin le dimanche matin.

Pourtant, ses études continuent. Après le lycée technique d'Aubenas, c'est le lycée Vincent d'Indy à Privas où il obtient le bac brillamment.

Les études supérieures commencent à Lyon où Christain mène de front une classe préparatoire et la faculté de sciences économiques.

Il poursuit à Montpellier Sup de co. Il y retrouve des Ardéchois qui y font aussi leur études supérieures et parmi eux Jean Marie Saussac qu'on retrouvera plus tard.
Christian se prépare à être Prof mais la fibre lui manque. L'affaire familiale sous la forme actuelle d'épicerie le rebute.
A ce moment-là, son papa parle d'ouvrir un supermarché. C'est le déclic pour Christian. Le premier Leclerc ouvre en juillet 1971.

Christian va finir ses études. Pour lui, l'aventure commence......

Elle va lui permettre de réaliser un formidable épanouissement personnel.

Christian Manent est aussi un homme intégré dans la vie de la cité et dans l'activité sportive.

Christian est un footeux. Il joue au foot à Aubenas. Avec le lycée technique, il fait partie de l'équipe championne d'Académie. Avec le club d'Aubenas, il réalise un très beau parcours en coupe Gambardella, le plus beau de l'histoire Albenassienne.

Christian est un battant et un gagneur !

Son premier investissement dirigeant ira vers le basket. Emmené par son ami François Perrin, il sera Président du club de basket de 1982 à 1985. A son crédit, il faut mettre la réalisation du parquet de la halle.

Il a aussi initié l'idée et les principes de fonctionnement d'un budget.

Conduit par son ami Jean Marie Saussac, ancien joueur d'Aubenas, il s'intéressera au rugby et suivra les phases finales avec lui.

Avec l'arrivée de Bernard Duplan à la tête du RCAV, il ira au stade régulièrement et deviendra sponsor du club.

Christian Manent fait l'éloge de Bernard Duplan qui est pour lui, l'inventeur du RCAV Moderne et l'artisan de cette fabuleuse montée des marches.

Quand le RCAV se retrouve en difficulté, Christian Manent est sollicité pour prendre les commandes du navire. Homme de réflexion et d'action, Mr Manent consulte. Il interroge Jean Marie Saussac sur l'opportunité pour lui de prendre la direction du club.

La suite, vous la connaissez :

Christain Manent devient Président du RCAV en juin 2012.

Sous son impulsion, notre club de coeur repart de l'avant pour une période faste ponctuée par l'accès en juin 2016 à la poule ELITE, l'anti-chambre de la Pro D2. Une poule qui nous permet de retrouver ce parfum que nous avons connu ....

Pour la deuxième saison à ce niveau, notre Cher Président a voulu une carte Jeunesse tournée résolument vers l'avenir.
L'objectif Premier du Président est de développer la Formation des jeunes.

Il souhaite pérenniser le club et lui donner des structures garantissant l'avenir.

Ces axes de management du RCAV trouvent un écho très favorable dans le peuple Jaune & Bleu et créent un immense engouement chez les supporters.

Merci Monsieur Le Président !

Le poète Jaune & Bleu