Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

LA PASSION DU RUGBY06/01/2018

Le Rubgy, une Passion.

Ce slogan figure sur un tee-shirt du club : Le Rugby c'est ma passion !

La passion de l'Ardèche, la passion du rugby. Cette dernière est Mondiale.

Un jour, elle peut conduire à la passion de l'Ardèche. C'est cela qui est entrain d'arriver à un joueur du RCAV.

Ce joueur s'appelle Mariano Taverna.

Mariano est né loin d'ici, en Argentine. Il commence de jouer au rugby à l'age de huit ans dans son village de San Vicente. Un village de 6 000 habitants. Le club local de Brown compte 30 licenciés.

Après le bac (spécialité mécanique agricole), Mariano se dirige vers l'université d'ingénierie industrielle mais la passion du rugby le rattrape. Il abandonne ses études universitaires à mi-parcours (après la licence) pour vivre cette passion qui le tenaille.

Il intègre alors le club de Buenos Aires (un des plus grands clubs d'Argentine) et joue en 1ére division du championnat de 2006 à 2011.

En 2011, mis en contact avec les dirigeants de Bédarrides il rejoint le village Vauclusien pour une expérience d'un an. C'est “une excellente expérience humaine” dit-il qui lui a permis d'apprendre le français.

A la fin de la saison 2011/2012, le RCAV le contacte et au cours de l'été 2012, Mariano pose ses valises à Aubenas avec son épouse qui est venue le rejoindre à la fin 2011 à Bédarrides.

Un chemin du Vaucluse à l'Ardèche, gage de réussite pour l'avenir !

Mariano s'est senti de suite très bien à Aubenas, ainsi que son épouse. Moins d'un an plus tard, la naissance d'un petit garçon vient illuminer la vie du couple Taverna. Un garçon. Peut-être un futur joueur de rugby ! Une fille verra le jour ensuite.

La famille est désormais bien installée à Aubenas. Mme Taverna qui a démissionné de son travail RH en Argentine pour rejoindre Mariano, a trouvé du travail à Aubenas. Elle enseigne l'espagnol aux petits Ardéchois !

L'épanouissement est total pour le joueur et sa famille qui trouvent ici des conditions de vie meilleures que ce qu'ils auraient pu trouver au pays natal.

Mariano se sent le coeur Ardéchois. La ville d'Aubenas de taille moyenne leur offre un cadre de vie agréable.

Mariano a confiance pour cette année dans l'équipe Ardéchoise. Il pense que la phase retour sera bien meilleure que la première partie de saison.

Il pense qu'Aubenas peut se maintenir en poule ELITE. C'est le travail qui paie. “Il y a que ça qui paye”, dit-il.
Les moyens du RCAV étant limités financièrement, il faut compenser par le travail.
Quelle belle philosophie qui plait aux Ardéchois car elle correspond aux valeurs profondes de l'Ardèche.

Mariano se sent très bien cette année d'un point de vue physique. Il espère pouvoir jouer au rugby le plus longtemps possible.

Après la fin de sa carrière de joueur, Mariano souhaite rester dans le rugby. Le Rugby, c'est sa passion !

Il a déjà obtenu le DE Jeunesse/Sports qui lui permet d'entrainer jusqu'à la Fédérale 1.

Mariano encadre des équipes depuis cinq ans au RCAV :

L'école de rugby d'abord, puis les moins de 14 ans, ensuite les moins de 16 ans, Enfin, les Bélascains.
Cette année, il est co-entraineur de l'équipe Espoirs avec Jérome Cassus et la superbe réussite qu'on connait.
Mariano veut poursuivre sa formation d'entraineur.
Il veut passer le diplôme pour entrainer au niveau supérieur.
“Les diplômes ne font pas tout”, dit-il. Il faut ensuite apprendre le métier sur le terrain. Quelle belle et noble ambition !

Deux événements ont marqué plus particulièrement sa vie Albenassienne :

Un sportif qui est pour lui un moment INOUBLIABLE :
La sortie des vestiaires pour l'échauffement avant le match de quart de finale retour à Aix en Provence.
Quand les joueurs ont vu la masse des supporters Jaune & Bleu dans les tribunes du stade Maurice David, ils ont été particulièrement surpris. Ils étaient très loin de s'attendre à voir tant de monde. Ce fût une émotion immense qui a pris tous les joueurs aux tripes. Plusieurs joueurs quittaient le club ainsi qu'un entraineur. Cela a donné au groupe une ENERGIE ENORME. On connait la suite. Le RCAV a frisé l'exploit qui était déjà atteint à deux minutes de la fin et qui s'est envolé à la dernière minute. Cela crée un lien fort avec l'Ardèche, Aubenas et fédère une identité avec le RCAV.

Le deuxième événement majeur est d'ordre personnel. C'est la naissance de ses deux enfants qui sont aujourd'hui Ardéchois. Le fils parle le français et l'espagnol.

Cette double naissance à Aubenas renforce le sentiment d'appartenance avec la ville. Une ville en milieu rural qui lui fait penser à son village natal de San Vicente.
Pour Mariano, ses enfants sont une motivation Enorme. Il joue aussi pour eux. Il sait et sent qu'ils sont dans les tribunes et le regardent avec la maman. Quel punch que cela donne.
Quelle belle Harmonie familiale ! Quelle belle Histoire d'Amour !

Aujourd'hui, Mariano et toute la famille se sentent très bien à Aubenas.

La passion du rugby peut faire naître la passion de l'Ardèche....

Pour l'heure, nous leur souhaitons plein épanouissement dans la cité des Montlaur !

Le poète Jaune & Bleu

 

Source photo : Cris Mou