Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

MONSIEUR CINEMA03/02/2018

Ma première présentation s'est faite sous l'angle de la passion de l'Ardèche.

Dans mes rencontres avec les bénévoles, je viens de découvrir un homme qui a lui aussi la passion de l'Ardèche et dont le parcours est plein d'originalité.

Né à Aubenas, il est toujours resté à proximité de sa ville de naissance.

Il a grandi à Labégude où il a côtoyé dans son enfance notre Cher Président.

Sa vie entière a été consacrée au travail. Après avoir été chauffagiste pendant huit ans, il est rentré à BSN basé à Labègude où il a fait ensuite toute sa carrière. Un métier difficile. Il a été fondeur pendant vingt ans.

Ses loisirs sont imprégnés de l'identité Ardèche : la pêche dans nos rivières, les courses de voitures et on sent là la magie de ce formidable rallye de Monte-Carlo qui continuent de faire rêver ceux qui y ont gouté.

Et bien sur, le rugby. De simple supporter du RCAV pendant longtemps il est passé à un rôle plus actif en 2012.

Il est devenu Monsieur Cinéma. Vous avez deviné. Il s'agit de Jean Armand.

Une belle Histoire !

 

A l'été 2012, il est sollicité par Bernard Saunier puis recruté par Marc Raynaud qui a pris ses fonctions avec l'arrivée de Christian Manent à la Présidence.

On a mis à Jean une caméra entre les mains qu'il découvrait et débrouilles-toi.
Le seul préalable était une grande disponibilité tant à domicile qu'à l'extérieur.
Jean filme tous les matchs de l'équipe Une et refiles ensuite le bébé à Max Dehaies qui fait l'analyse vidéo.

Le filmage nécessite une certaine préparation. Le matériel doit être en parfait état. Les batteries chargées à bloc.

Jean assure en plus l'intendance de l'équipe Une à domicile et à l'extérieur avec Michel Dewulf :

A domicile. Arrivée au stade à 8h30. Préparation des vestiaires, des diverses collations et de tout l'équipement des joueurs (shorts, maillots...etc). Préparation aussi de la boutique du RCAV.

Repas avec les joueurs.

Après le match, il faut assurer l'intendance.

A l'extérieur. Approvisionnement pour les diverses collations et toute l'intendance.

C'est le même système qui est mis en place que pour le domicile.

Le voyage se fait en mini-bus. Jean et Michel assurent la conduite de celui-ci. Le kiné Julien Alaize voyage avec eux et parfois le Secrétaire Général Christian Thiébaut.

Le mini-bus offre l'intérêt d'éviter de bloquer tout un groupe, notamment quand il faut attendre un éventuel blessé hospitalisé pour soins.

 

Revenons à la partie Cinéma.

Jean filme tous les matchs domicile et extérieur. Il filme aussi en semaine les entrainements à la demande des entraineurs, souvent les mardis et les mercredis.
Jean est au club tout le mardi et le mercredi matin.

Sa saison “sportive” commence fin juillet et s'achève en avril, mai ou juin en fonction des résultats de l'équipe.

Il faut aussi filmer les matchs amicaux d'avant championnat.

 

La technique de filmage a évolué depuis le début où Jean s'est lancé dans l'aventure.
Avant, il y avait une seule caméra.

Maintenant, il y a deux caméras :
- un grand angle qui est toujours ouvert à fond
- une autre caméra qui filme les séquences de jeu à la demande des entraineurs.


Ce double filmage présente de grands avantages pour l'analyse des matchs que fait Max Dehaies à partir d'un logiciel T 15.

Une Anecdote : cette double caméra a permis au RCAV de convaincre la FFR dans le différent avec Albi. Cela pèse donc lourd dans la balance.
Monsieur Cinéma joue ainsi un rôle majeur dans l'analyse des matchs et la progression du jeu de l'équipe Une.

Tout cet investissement est totalement bénévole.

Comme d'autres, Jean mérite d'être salué pour tout le temps et toute l'énergie qu'il déploie pour le RCAV. Son investissement personnel doit être apprécié à sa juste valeur.

L'engagement de Jean est total. Il relève presque du sacerdoce. Il emprunte sur la vie de couple et la vie de famille.

Ma plume a simplement pour objet de valoriser cet investissement et de mettre en lumière ces taches de l'ombre qui contribuent à faire vivre le club.
C'est la volonté du Président qu'il en soit ainsi. Il m'a fortement encouragé dans cette voie pour témoigner sa profonde reconnaissance et celle de tout un club aux acteurs du RCAV.

Jean, qui est venu au club en tant que bénévole à sa retraite, se réalise dans sa mission qu'il apprécie beaucoup.

Il aime bien la mentalité du rugby, l'ambiance des vestiaires, le respect des joueurs et les après-matchs surtout quand on gagne.

Jean, Ardéchois coeur fidèle, a conjugué sa passion de l'Ardèche avec celle du Rugby pour en faire éclore une troisième : la passion du RCAV.

Un bel accomplissement.

Bravo et Merci Monsieur Jean !

 

Le poète Jaune & Bleu

 

Source photo : Cris Mou