Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

UN SI LONG CHEMIN04/03/2018

Le rugby et Aubenas, c'est une longue, une très longue histoire commencée en 1904. C'est à Aubenas que le rugby Ardéchois est né . D'autres villes ont ensuite suivi, comme Privas.

Le personnage dont je vais vous parler, aujourd'hui, épouse toute cette histoire. Il en est le dépositaire, la mémoire vivante. C'est un personnage hors du commun, une figure emblématique du rugby et du RCAV.
Il a effectué un travail exceptionnel pour garder la trace de ce passé et pour continuer de le faire vivre d'une certaine manière.

Son histoire personnelle semble même prendre sa source dans les méandres les plus anciens du rugby Albenassien.

Il conjugue dans sa propre personne la passion de l'Ardèche, la passion du rugby et la passion du RCAV dont il a été un des fondateurs.

Certains ont peut-être deviné de qui je voulais parler. C'est Robert Rouvière.

Parler de l'Ardèche, du rugby et du RCAV avec ce passionné a été un délice et un moment très enrichissant pour moi. Je vais essayer avec ma plume de vous communiquer cette triple passion.

Robert est né à Aubenas, là où il a ses racines fort anciennes. Il y est resté toute sa vie. Une vie marquée par l'attachement à la terre (il cultive encore son jardin), à l'humain, aux gens, à la vie, au rugby.
Un homme passionné qui vit intensément. Il est une encyclopédie qui recèle plein de trésors. La famille, la pèche, la chasse, l'amour de l'Ardèche ont jalonné son long chemin d'une vie bien remplie.

Robert est né dans une famille de rugbyman. Son papa jouait déjà au rugby et lui a communiqué cette passion que Robert a ensuite transmise à son fils Christophe.

Le papa de Robert a joué avec le célèbre Papillon, de son vrai nom Henri Charrière. La photo en témoigne. A l'époque, le club était un peu intermittent. Ces passionnés jouaient quand ils en avaient envie.

Robert a chaussé les crampons vers l'age des quinze ans. De ce temps, il n'y avait pas d'équipe jeunes. Une seule équipe représentait le club. Les juniors jouaient avec les séniors. Parfois, ils manquaient des joueurs et on en prenait au Teil ou à Valence au passage.

Robert se souvient bien de son premier match à Saint Jean en Royans sans rien connaître au rugby. Son premier poste a été pilier. Le vestiaire était un wagon de chemin de fer et la douche se faisait dans la rivière toute proche où l'eau qui arrive du massif du Vercors est bien frisquette. Robert a plaisir à conter qu'il a connu deux seuls postes dans sa carrière : pilier et arrière. Une belle trajectoire !

Il a joué une dizaine d'années à partir de 1946 au club local de l'époque l'US Aubenas. Il n'a connu qu'un seul club même s'il lui est arrivé de porter le maillot des cheminots de Metz pendant son service militaire. En 1957, Robert devient dirigeant de l'US Aubenas. Il sera aussi dirigeant à l'amicale des petits clubs.
A la fin des années 1950, le club de l'époque est mis en sommeil, faute de combattants. Les passionnés de rugby vont à La Voulte.

Au printemps 1966, deux passionnés, Mr Martin de Vals et Mr Durand d'Aubenas viennent frapper à sa porte pour relancer le club. Ils seront les deux premiers co-Présidents. Le RCAV est né, sans argent, sans joueur mais avec UNE PASSION ENORME. L'ancien Maire de Lablachère, élève à l'école normale de Privas, apportera un étude précieuse pour le recrutement des joueurs de cette école normale. André Ollier (qui sera vice-Président) et son épouse ont fait partie de cette première équipe. Ils continueront de voguer sur le bateau Jaune & Bleu jusqu'à ces dernières années. Le Trésorier sera Mr Vernet. Robert héritera du poste de Secrétaire Général qu'il tiendra pendant plus de 45 ans sans fléchir. Chacun met un peu la main à la poche pour trouver quelques subsides.

Mr Aubert, élu municipal, apportera une aide précieuse pour les démarches.

En septembre 1966, le club démarre avec une seule équipe et au plus bas niveau de la hiérarchie du rugby. Que de chemin parcouru depuis !

Robert a accompagné le club pendant tout ce long chemin. Il a connu et secondé tous les Présidents du RCAV sans exception jusqu'à Benoit Fournand avec qui il a oeuvré aux débuts de sa Présidence.

Robert a participé à cette longue montée des marches vers le sommet. Il en a été la cheville ouvrière. Son engagement a été comme un sacerdoce partagé à deux.

Depuis sept ans, Robert a pris du recul progressivement avec l'investissement actif . « Il vaut mieux s'enlever quand on sent que c'est le moment » dit-il. Quelle sagesse !

La reconnaissance pour le travail effectué est unanime dans tout le club et la ville d'Aubenas. Elle est aussi venue d'ailleurs :

Robert s'est vu décerner les Médaille de Bronze, d'Argent et de Vermeil par la FFR.

Il a été décoré aussi par les médailles de Jeunesse et Sports en Bronze, Argent et Or.

Aujourd'hui, Robert veille à sa précieuse armoire des souvenirs qu'il a amassés pendant des années. Cette armoire est bien grande : Elle occupe toute sa maison !

Le plus beau souvenir, c'est le titre de Champion de France de Nationale 1. Un titre glané au stade Nicolas Kaufmann de Nîmes quand le RCAV a battu Graulhet devant une très forte assistance des deux clubs.

Le retour sur Aubenas est mémorable. A l'arrivée dans la cité des Montlaurs, c'est le défilé en ville, selon le vœu du Président Bernard Duplan. Le car des joueurs descend le boulevard Jean Mathon. La Rotonde est noire de monde. Le car bloqué ne peut plus avancer. Les joueurs plongent de l'impériale sur la foule en délire. Inoubliable !

C'est la montée en ELITE 2 où le RCAV passera quatre années.

Cette période a marqué à jamais l'histoire du club et le peuple Jaune & Bleu en garde encore la saveur au fond de lui-même.

Robert suit toujours de près le RCAV. Il fait quelques déplacements. Il assiste à tous les matchs à domicile, même quand il fait froid, même quand il pleut et même quand on perd. Un supporter fidèle que les joueurs viennent saluer à chaque match.

Robert confie sa vision pour le RCAV de demain comme un guide avisé : « Que le club poursuive son chemin en poule ELITE si elle est maintenue car sa place est là ».

Merci ROB !

RCAV, poursuis ton Chemin.....

Le poète Jaune & Bleu

Source photo : Hors Série du Dauphiné Libéré suite au titre de Champion de France de 1999