Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

SALUT L'ARTISTE !20/08/2018

Une silhouette de sportif, d'athlète. Une stature d'apollon. Une chevelure abondante, bouclée, aux reflets d'or et flottant au vent. Un regard perçant qui vous pénètre. Des yeux verts pleins de charme. Une allure séduisante qui capte les regards.

Tel apparaît celui dont je vais vous parler. Derrière cette apparence, il y a un homme profond, attachant, simple et déterminé.

Il y a surtout un immense joueur de rugby qui a sillonné l'Europe et le monde et qui est venu poser ses valises en Ardèche méridionale au début de cet été 2018.

Ce personnage de rugby est Mirco Bergamasco.

 

L'annonce de son arrivée a fait l'effet d'une bombe dans le ciel Albenassien. Elle est apparue surprenante au vu de la notoriété du joueur et de son immense palmarès. Du jamais vu au RCAV !

Aujourd'hui, Mirco est là et je vous propose de mieux le découvrir.

 

Mirco est né à Padoue, en Italie, à 60 km de Venise.
Il est né avec un ballon de rugby dans les mains. Son papa était rugbyman. Après avoir été joueur, il est devenu entraîneur. Mirco a baigné dans cette ambiance. La passion est montée petit à petit. Personne ne l'a poussé au rugby. Le rugby coulait dans ses veines très tôt. Cette passion l'habite toujours profondément. Elle est sa vie.

Très tôt, l'enfant a commencé à taquiner le ballon ovale dès l'âge de 5/6 ans.
Pourtant, son papa l'a initié à d'autres sports. Avec son frère, Mauro, ils partageaient leur temps entre le rugby, la gym artistique, la natation et l'aviron.
Mirco est un sportif et un athlète dans l'âme. Le rugby l'a emporté.

Il va gravir toutes les marches de l'ascension rugbystique avec une grande précocité

A 18 ans (en 2001), il intègre l'équipe de Petrarca qui joue au plus haut niveau Italien, comme centre, demi de mêlée et arrière.
Le 2 février 2002, c'est sa première cape Italienne au stade de France face à la France.

Son frère Mauro est en contact avec le Stade Français depuis quatre ans. Finalement, l'accord va se conclure en 2003. Mauro suggère son frère Mirco et Max Guazzini, le grand Président du Stade Français, accepte de faire venir les deux frères.

A l'automne 2003, c'est la coupe du Monde. Mirco est positionné pour les besoins de l'équipe à l'aile de la sélection nationale Italienne. Il apparaît aux yeux de tous avec ce positionnement mais il préfère jouer au centre.
Après la coupe du Monde, son intégration au Stade Français va se faire à ce poste. Mirco a des lacunes sur le rugby et la technique. Il jouera peu la première année en Equipe Une. Il sera surtout aligné avec l'équipe Espoirs dirigée par Nick Mallet.

Néanmoins, Mirco va acquérir une grande notoriété. En fin d'année 2003, le Stade sort le calendrier « Les Dieux du Stade ». Mirco est en couverture. Il éclate médiatiquement. Il est reconnu pour le calendrier mais il souhaite que la reconnaissance vienne du jeu. Celle-ci se prépare.

En 2004, c'est l'arrivée de Fabien Galthié à la tête du Stade Français. Mirco demande de jouer au centre. En fait, il jouera au centre et à l'aile.
Fabien Galtier a beaucoup apporté techniquement au jeune Italien.

Pendant sept ans, Mirco va côtoyer les sommets avec l'équipe Parisienne et des titres à la clef (2 fois Champion de France en 2004 et 2007). En 2005, le Stade perd deux finales après prolongations (contre le Stade Toulousain en TOP 14, contre Biarritz en coupe d'Europe). Dans cette aventure Stadiste, il jouera avec un certain Rémy Martin.

En 2010, nouveau virage dans la vie de Mirco. Son contrat se termine dans un an au Stade. Il souhaite prolonger avant la coupe du Monde qui aura lieu en 2011. Les difficultés financières du Stade empêcheront cette issue. La rivalité est forte entre le Stade et le Racing. Néanmoins, Max Guazzini va l'autoriser à aller au club concurrent de la capitale. Il signe avec un autre grand Président Jacky Lorenzetti qui est à l'origine de la remontée du Racing en TOP 14, l'année précédente.
Il y retrouve Pierre Berbizier qu'il a connu à la tête de l'équipe d'Italie.

Il va passer trois années au Racing de 2010 à 2013.
L'arrivée du duo des Laurent, Labit et Travers, sera fatale à Mirco.

 

Il retourne en Italie avec des fortunes diverses pendant trois ans.

A l'issue de cette période compliquée, il tente l'expérience des Etats-Unis. C'est la première année du championnat professionnel, Pro Rugby.
Expérience très riche dans une nation qui vit pour le sport.

En 2017, Mirco passe au rugby à treize et joue dans un club Italien qui participe au championnat Français.

A l'automne 2017, il participe à la coupe du Monde à 13 avec l'équipe d'Italie.

Finalement, en janvier 2018, il revient au rugby à 15 avec un club de 2éme division Italienne Vicenza.

 

Mirco a voyagé à très haut niveau tout au long de sa carrière et sur plusieurs continents. Il a ainsi beaucoup appris dans des expériences diverses. Il peut ainsi beaucoup donner. Il doit cela à un immense talent qu'il a témoigné tout au long de sa carrière de joueur.

Ses qualités sont, à ses yeux, de trois ordres :

- il ne lâche rien. C'est un gagneur.

- Il fait preuve d'une agressivité positive.

- Il a une excellente lecture jeu, tant en défense qu'en attaque. Cette qualité va être très utile au RCAV.

Ce talent lui a valu 89 sélections en équipe d'Italie à 15 et 5 à 13.

D'autre part, Mirco a joué en équipe nationale à 7. Il est le seul international Italien à avoir porté le maillot Italien pour les trois disciplines du rugby.

Mirco a multiplié les expériences et les défis tout au long de sa carrière avec une immense envie de Gagne.
 

L'arrivée de Mirco à Aubenas est le fruit d'un long cheminement et d'une oportunuité.

Arrivé à l'age de 35 ans, Mirco cherchait un débouché à sa carrière soit comme joueur, soit comme entraîneur/joueur, soit comme entraîneur.

Il avait un important DESIR de retour en France. Son épouse ATI est Française.

Son agent lui propose Aubenas qui recherchait un entraîneur des ¾. Le contact est pris. Mirco vient voir sur place à Aubenas. Il est séduit par le projet. Le courant passe très bien entre Mariano, Jérôme et Mirco lors d'un entretien de cinq heures.

Le club avait deux options et c'est Mirco qui est choisi.

Une nouvelle aventure commence. Pour Mirco, son épouse ATI est un soutien très important. Elle l'aide, le conseille, l'oriente.

Une nouvelle aventure familiale commence aussi avec ATI.

La première impression de Mirco comme entraîneur : « Il s'amuse comme un fou », même s'il bosse beaucoup.

Mirco reste un joueur dans l'âme et dans le corps. Il se sent capable de jouer encore et demeure prêt à chausser les crampons si le besoin s'en fait sentir pour le club.

Mirco est riche d'une passion du rugby, d'une très grande expérience sur les terrains et d'une soif de gagner.

Ses trois qualités majeures vont nous être très précieuses à l'aube d'une nouvelle saison et d'une nouvelle aventure pour le club Jaune & Bleu.

Bienvenue à Mirco et à Ati à Aubenas et en Ardèche.

Je souhaite un Plein Epanouissement à tous les deux dans leur nouvelle vie.

 

Le Poète Jaune & Bleu

Source photo : Cris Mou