L'Ardèche

Modérateurs : gil07, Belenos, le cathare

BHL
Remplacant
Messages : 565
Inscription : jeu. oct. 15, 2015 9:36 pm

L'Ardèche

Message non lu par BHL » sam. mars 11, 2017 10:21 am

Pour se préparer pour demain, la chanson culte de l'Ardèche

J'ai visité bien des grands villes
J'ai vu Paris et ses banlieues
Oh Villageois dormez tranquille
Oh Ardéchois vivez heureux
Piétinant vos grandes artères
Si les yeux m'ont piqué un peu
C'est les relents pétrolifères
L'émotion n'est plus dans ces lieux.

Moi la montagne c'est mon décor, le soleil levant
Qu'elle est jolie quand je m'endors, la chanson du vent.
Et la pluie mouille-t-elle encore le pavé parisien
Chez nous quand il pleut dehors qu'il sera beau mon jardin.

Les Ardéchois les 07
Vous dîtes qu'on retarde un peu
Et qu'on a l'air un peu bébête
Paraît qu'on est des culs terreux
Alors pourquoi dans cette Ardèche
Sur ces cailloux et dans fleurs
Vous y venez frottez vos fesses
C'est vrai que ça leur donne des couleurs.

Moi la montagne c'est mon décor, le soleil levant
Qu'elle est jolie quand je m'endors, la chanson du vent.
Et le soleil brûle t'il encore le pavé parisien
Chez nous quand il fait chaud dehors, il y aura du bon vin.

Chez nous quand on boit un verre
Ben c'est encore entre copain
C'est pas dans un salon d'affaires
On connaît encore nos voisins
Les Ardéchois ça tire-bouchonne
A la santé de vos bouchons
Et de votre air qui empoisonne
Chez nous l'air et le vin sont bon

Moi la montagne c'est mon décor, le soleil levant
Qu'elle est jolie quand je m'endors, la chanson du vent.
Et l'automne arrive sur Paris, la vilaine saison
Chez nous quand arrive la pluie, vive les champignons.

Les paysans dans leur chaumières
Les grands ensembles aux citadins
Les truites sont dans nos rivières
La Tour Eiffel aux parisiens
Paris Paris chante ta Seine
Marseille chante ton Vieux Port
Mais laissez-moi chanter l'Ardèche
Mais laissez-moi vous dire encore...

Que la montagne c'est mon décor et j'en suis bien content
Que j'aime entendre quand je m'endors la chanson du vent.
Prétentieux laissez-les un brin, vous en avez besoin
De ces culs terreux qui valent bien certains cul-cul parisiens. Lalalalalalala


ARDECHO

Répondre