Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

LE TEMPS DES RETROUVAILLES13/09/2020

Aujourd'hui à Dugradus, c'était l'ouverture officielle de la saison 2020/2021 dans la poule nouvelle créée, la poule NATIONALE.

Un événement majeur en temps ordinaire.

Mais, en ce deuxième dimanche de septembre à Dugradus, c'était beaucoup plus que cela. C'était le temps des retrouvailles. Un temps très attendu. Presque sept mois que l'antre mythique était silencieuse et attendait ce moment. La dernière fois où il y avait Rugby sur le pré de Dugradus, c'était le 23 février pour le match au sommet entre Bourg en Bresse, leader de la poule, et son dauphin, le RCAV.

Depuis, le Rugby était à la diète. Tout le monde était impatient mais les craintes étaient là. La préparation du match a été entouré des préconisations sanitaires qui ont été respectées.

L'événement majeur de la journée a été que le Rugby a retrouvé droit de cité à Dugradus et que le peuple Jaune & Bleu s'est retrouvé pour communier dans sa passion.

Cela est déjà en soi une énorme victoire que je symboliserai par ces mots : VIVE LE RUGBY;

Un temps estival régnait sur Dugradus. Peut-être le dernier dimanche de l'été qui joue les prolongations. Un thermomètre dépassant allégrement les 30 degrés. Un beau ciel bleu. Un soleil très chaud. Bon courage aux deux équipes d'évoluer dans cette fournaise. Des supporters qui ont retrouvé le chemin du stade. Trois heures de rugby sur le pré de Dugradus face à un très grand club, le SOC.

Quelle belle victoire de se retrouver là !

Le match peut commencer et il va commencer tambour battant pour le RCAV.
4Éme. Pénalité. Chastaing ouvre le compteur du RCAV 3 à 0.
Dix minutes plus tard, sur une action lumineuse d'Alessi, le RCAV est stoppé irrégulièrement. Pénalité proche pour le RCAV qui passe à côté. Dommage.
Deux minutes plus tard (18éme), nouvelle pénalité lointaine pour le RCAV et nouvel échec.
Cette double déconvenue sonne le tocsin de la révolte Ardéchoise.
Une première percée de Jimmy Naikadawa qui permet aux trois-quarts d'enchaîner. La balle vole de mains en mains, Vérot, Blanc, Chastaing. La balle échoue à nouveau dans les mains de Jimmy qui sprinte tel un trois-quarts sur 20 mètres pour aller à dame. L'essai est transformé. Le RCAV mène 10 à 0 à la 22éme.
Le RCAV maîtrise son sujet et fait étalage de son beau jeu.
29éme. Bras cassé aux 15 m pour le RCAV qui choisit la mêlée.. La balle sort bien. Le RCAV déroule sur les trois-quarts. Blanc hérite de la balle en bout de ligne et va à l'essai. La transformation en coin tape le poteau. 15 à 0.
Le RCAV gére bien la situation. Il peut aller plus loin. Mais il va s'essouffler un peu avant la pause.
Une pénalité à la 33 éme permet aux Savoyards d'ouvrir leur compteur. 15 à 3.
Peu avant le coup de sifflet de la mi-temps, ils doublent la mise. 15 à 6.

La seconde mi-temps reprend sur le même tempo que la fin de la première.
A la 42 éme, le SOC score encore sur pénalité. 15 à 9.
Les Chambériens se montrent dangereux sur pénalité.
A la 50 éme, elle est loupée. Heureusement pour nous.
Mais à la 58 éme, le SOC saisit sa nouvelle occasion pour revenir à 15 à 12.
Le RCAV subit la domination du SOC. Il s'essouffle et a du mal à se donner de l'air.

A la 67éme, nouvelle pénalité pour le SOC.

Quelques instants plus tard, le RCAV loupe aussi la sienne.

Nous sommes toujours sous la menace et la fin du match est haletante. D'autant plus que les cinq dernières minutes vont se passer à cinq mètres de notre ligne.
Sur la dernière mêlée, notre pack va se montrer héroïque, gagner le ballon et assurer la victoire chèrement acquise.

Pour Yann Rave : “Une super première demi-heure soldée par deux essais à zéro et un beau 15 à 0. Puis, petit à petit, notre jeu va s'étioler. Ce sera une deuxième effacée des deux côtés, sans rythme, sans jeu. Les Savoyards ont passé leur temps à casser notre jeu”.
“En seconde mi-temps, notre mêlée a été en difficulté. Mais la dernière est héroïque et nous assure la gagne. La chaleur a été un lourd handicap”.

Pour Mariano Taverna : “On manque de rigueur tactique. Le BO était à notre portée. Finalement, c'est une victoire dans la douleur. Une victoire aux forceps”.

Pour Vincent Alessi “On n'a pas su scorer sur nos temps forts”.

Pour l'ensemble des joueurs : "Nous nous sommes laissés endormir par le jeu de Chambéry après notre belle première demi-heure".

L'essentiel est assurée : LA VICTOIRE.

Dans le contexte actuel, c'est déjà un résultat très positif.

Bravo aux joueurs et au staff d'avoir su préserver le gain du match.

Dimanche prochain, on retrouvera Dugradus pour la réception de Suresnes. Une grande inconnue pour le RCAV


 

ALLEZ JAUNE & BLEU


 

ALLEZ RCAV


 

Le poète Jaune & Bleu


 

Source photo : Dauphiné Libéré