Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

UNE SOIREE DIFFICILE17/10/2021

Samedi soir, on retrouvait le derby Drôme Ardèche et les Ardéchois étaient invités les premiers à franchir le pont sur le Rhône.
Changement de décor : le théâtre de leur affrontement se passait pour la première fois depuis bien longtemps à Pompidou. Un stade beaucoup plus froid que le chaud bouillant Marcel Guillermoz. Pourtant !


Le supporters Jaunes & Bleus se sont chargés de chauffer le stade bien avant le match. Ils ont donné de la voix tout le long du temps sans faiblir au vu du tableau d'affichage. Mieux, ils ont redoublé d'encouragement pour leur équipe favorite.


Après deux ans d'interruption, le RCAV retrouvait donc le VRDR pour un derby traditionnel. Un derby qui marque souvent la saison. Un derby qui a parfois pour effet de niveler les valeurs.

Un derby disproportionné sur le papier. L'ogre de la poule Nationale avec tous ses joueurs venus d'horizons différents ayant évolué en TOP 14 ou Pro D2 recevait le Petit Poucet avec ses jeunots issus pour la plupart du terroir proche.

 

Comment le derby allait se dérouler ? On est allé vite être fixé.

 

Le VRDR démarre sur les chapeaux de roue et le RCAV a bien du mal. Il retarde l'échéance au maximum l'échéance avec les forces qui sont les siennes.

Le VRDR campe dans le camp Ardéchois. On laisse passer l'orage. On résiste tant bien que mal. Le VRDR multiplie les temps forts et les actions dangereuses. Finalement à la 10éme minute sur l'action des trois-quarts des Damiers qui vont à dame. L'essai n'est pas transformé. 5 à 0.

Le même scénario reprend aussitôt avec les deux acteurs dans de deux rôles très différents.

Le RCAV s'arcboute sur les offensives des Damiers qui font feux de tout bois.
Leur pack avance et ouvre sur les trois-quarts. 2éme essai (15éme). La transformation est facile et le botteur Drômois loupe la mire. 10 à 0.

Le scénario se poursuit. On est encore acculé. La situation va encore se corser. Nicolas Helmer prend un carton rouge à la 19éme, laissant dépité ses copains à quatorze.

Mais le RCAV résiste encore. Il faudra attendre 10 minutes de plus pour voir les locaux marquer leur troisième essai. (28éme, 17 à 0).

L'horizon s'assombrit encore à la 33éme minute par un 4éme essai. 24 à 0.

Alors le RCAV se révolte et jette toutes ses forces dans la bataille. Pendant plus de cinq minutes, il va multiplier les actions dans les 22 m Drômois. Les pénalités en sa faveur s'enchaînent les une aux autres. Les Jaunes & Bleus veulent à tout prix aller à dame. Ils multiplient les pénal'touche. Ils sont sur le point de faire plier les Damiers. Mais ils échouent à plusieurs reprises à un mètre de la terre promise.

 

 

Les locaux vont revenir en deuxième mi-temps avec des velléités offensives renforcées.

42éme, 5éme essai, 31 à 0

45éme, 6éme esai, 38 à 0.

Le RCAV va absolument trouver l'ouverture pour sauver l'honneur. Il va y parvenir.

A la 68éme, Benoist s'échappe au ras de la mêlée. Il se faufile dans un trou de souris et va à dame. Le RCAV a marqué. 38 à 7.

Mais les Damiers en veulent encore. Ils vont conclure par un dernier essai à la 76éme minute scellant le score final 45 à 7.

 

Une défaite qui fait mal à la tête. Une défaite analysée ainsi par le talonneur du RCAV, venu de Romans, Joseph Reynaud : “Je suis déçu. Pour nous, ça a été compliqué dans l'engagement et dans les phases de ruck, en touche comme en mêlée. On n'a pas touché le ballon”. Joseph s'est très bien battu pour un match aussi important. Il a tenu plus d'une mi-temps avant d'être remplacé par Sauzaret. Bravo à lui.

 

Le derby disproportionné sur le papier l'a été aussi sur le terrain.

 

La grande satisfaction fut le soutien inconditionnel des supporters Jaunes & Bleus qui ont poussé leur équipe tout le long du match, même dans les moments difficiles. Même encore plus à ces moments-là.

Bravo à tous ces supporters qui ont fait le déplacement et qui se sont bien fait entendre. Ils ont chauffé un stade un peu froid et muet.

Les joueurs du RCAV et le staff ont bien senti les encouragements. Ils sont venus remercier les supporters et communier avec eux à la fin du match au cri de “ICI, ICI, c'est AUBENAS “

Bravo. Belle communion.

 

C'est d'excellence augure pour dimanche prochain et la réception de Massy qui pointe à la deuxième place.

 

Nous devons y réserver une réception digne du chaudron Ardéchois.

 

SUPPORTERS JAUNES & BLEUS, on compte sur vous.

 

TOUS DIMANCHE A DUGRADUS

 

 

 

 

SOYONS TOUS ENSEMBLE DERRIERE LE RCAV ET NOTRE GROUPE PREMIER


 

ALLEZ JAUNE & BLEU


 

ALLEZ ALLEZ RCAV


 

Le poète Jaune & Bleu


 

Source photo : David Haubert

 

 

                                          UNE BELLE COMMUNION ARDECHOISE !